fourme-ambert

Petit conseil de la crémière n°5 : La Fourme d’Ambert

Posted on

Qui suis-je ? La Fourme d’Ambert

Fromage au lait de vache, A.O.C depuis 1972

 

C’est dans la Loire, le Cantal et le Puy de Dôme que naît la Fourme d’Ambert, mais son histoire remonterait à l’époque des druides Gaulois qui en étaient, dit la légende, de grands amateurs.
Là-haut dans les montagnes, le lait des vaches est récolté entre 600 et 1600 m d’altitude, ce qui lui donne une saveur de terroir unique.
Affinée dans des caves fraîches et humides pendant un mois, après avoir été piquée afin d’aérer la pâte et permettre au bleu de se développer, la Fourme d’Ambert est considérée comme le plus doux des fromages à pâte persillée
Que boire avec ? 1 vin blanc moelleux

 

La Fourme d’Ambert en quelques chiffres :

 

• 1223 producteurs de lait
• 5 collecteurs de lait
• 6 fromageries qui emploient directement 300 personnes
• 3 producteurs fermiers
• Avec Environ 5 300 tonnes de Fourme d’Ambert commercialisée par an, elle représente aujourd’hui la 10ème AOP de France

 

Les conditions de production de la Fourme d’Ambert sont fixées dans un cahier des charges. Ces règles de production garantissent le lien du produit au terroir et préservent les techniques ancestrales de fabrication. Les conditions de production sont établies entre l’Organisme de Défense et de Gestion de l’AOP et le comité national des AOP et des produits agro-alimentaires de l’INAO. Pour découvrir le cahier des charges

 

Sa dégustation

 

Avec sa saveur délicate, ses notes parfumées aux arômes de sous-bois et un goût tout doux et tout en rondeur, la Fourme d’Ambert se démarque de tous les fromages bleus. C’est toute cette douceur qui lui permet de s’accommoder à tous les moments clefs du repas. Elle trouvera naturellement sa place sur un beau plateau de fromages mais pourra également s’associer dans de nombreux mets salés ou sucrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *